28/03/2008

Le pentobarbital

Il s'agit d'un des produits utilisé en France par des vétérinaires pour euthanasier les chiens et les chats. A faible dose, ses effets anesthésiques sont bien connus. Mais 5 ml en intra-veineuse suffisent pour soulager les dernières souffrances d'un chat, 10 à 20 pour un chien, 100 à 200 pour un cheval. C'est la seule formulation de ce produit distribué en France. Employé comme sédatif, il existait le Nembutal à destination humaine, qui a été retiré de la vente. A l'étranger , on trouve toujours du pentobarbital dans des médicaments humains (actifs par voie orale). Et cette molécule est utilisée en Belgique et en Suisse pour l'aide au suicide assisté.

Certes, on ne trouve pas habituellement une telle substance dans les étagères d'une pharmacie. Mais rien n'empêche une officine de se procurer du pentobarbital sous sa forme vétérinaire. Cela serait bien la première fois qu'une pharmacie ne puisse pas obtenir un produit soumis au Code de la Santé Publique. Je ne dis pas qu'une pharmacie en délivre, je dis qu'elle peut s'en procurer.

La profession vétérinaire étant aussi réglementée que la profession de pharmacien, et tout aussi respectueuse des lois, il est bien évident qu'un vétérinaire ne peut pas non plus en délivrer.

Je tenais à préciser ces données suite aux déclarations récentes du procureur de la république de Dijon dans l'affaire Chantal Sébire.